A propos de l’eau - l’eau potable

Un fragment de la mise au point qui concernait l’eau potable et les appareils osmotiques, qui était faite par la Chaire d’Hygiene de l’Académie de Médecine a Wrocaw.

L’eau c’est le plus grand composant du corps humain. Chez les adultes représente de 60 a 70% du poids total et chez les bébés - meme de 75 a 85%. Elle remplit plusieurs fonctions dans l’organisme. Les plus importantes ce sont: le rôle dans la digestion, dans l’absorption, dans la circulation du sang, dans le transport par les membranes biologiques et dans la vaporisation de la sueur. Le besoin de l’eau, dans les conditions climatiques favorable, c’est de 2 a 3 litres par jour. Ce nombre on obtient avec la nourriture, surtout liquide.

Depuis les années, il y a une fausse croyance que l’eau potable doit comporter les sels minéraux. Pourquoi c’est faux? L’eau peut comporter les différents composés chimiques avec la quantité qui dépend de l’ge et de la source de l’eau. La concentration du sel sera plus grande dans les eaux issues de roches facilement solubles /la calcaire/, et presque nul dans les eaux issues de roches difficilement solubles /les granits, les basaltes/. La quantité du sel grandit aussi avec l’ge de l’eau. Les eaux minéraux comptent les millions d’années /par ex. les eaux d’Olygocene ont 30-35 millions d’années/. Les eaux superficielles /de lesquelles on puise le plus souvent l’eau potable/, qui passent pour la plus jeune, peuvent compter tres peu de sels. La quantité et le genre de ces minéraux sont tres différenciés, selon les origines des eaux. Malheureusement, il faut ajouter ici que ces traces des minéraux dans les eaux superficielles se perdent au fond des nouveaux composés chimiques d’aujourd’hui. Les composés qu’on n’a pas connu avant, filtrent impunément comme les eaux usées urbaines, les eaux industrielles et les eaux agricoles dans nos eaux superficielles.

La plupart de nos eaux superficielles en Pologne se place seulement dans la troisieme classe de pureté, ou dans aucune catégorie /plus que 80% ce sont les eaux usées qui ne vont pas trop meme pour le bain/. Ici, par ex. le grand nombre des "métaux mortels" comme le plomb, le mercure, le chrome et les autres, ils accostent souvent dans nos eaux comme les sels, mais personne ne peut les nommer "les sels minéraux". Les distributions des eaux, qui travaillent selon les technologies du début de XIX siecle, ne purgent pas totalement l’eau de ses impuretés chimiques. A propos de cela les composés chimiques, ces insidieux /les traces des sels minéraux/, et ces toxiques, ils filtrent dans l’eau de l’aqueduc.

Pourquoi nous sommes intéressés par le probleme des sels minéraux dans l’eau potable? Alors, de toute gamme des filtres domestiques, demi- et industriels pour la purification de l’eau, seulement deux types sont capables de supprimer les produits chimiques invisibles et dissous dans l’eau. Ce sont les distillateurs connus depuis des années et les nouveaux appareils de l’osmose inverse qui sont révolutionnaires dans son travail. Et on ne peut pas supprimer de l’eau des produits indésirables, en ne dérogant pas les sels minéraux qui sont aptes a etre consommés.

L’eau potable n’était jamais et n’est toujours pas un fournisseur principal des sels minéraux qui sont nécessaires aux gens, comme elle n’était jamais une source des protéines, des glucides, des vitamines.

Sa composition minéralogique est différente dans chaque place sur la Terre, mais a ne veut pas dire que les gens qui la consomment sont différents. Au contraire, nous avons sur la Terre les exemples des peuples et des tribus qui depuis les siecles boivent de l’eau totalement dépourvue des minéraux: les Esquimaus ou les Huns dans l’Himalaya. Ces gens ne souffraient jamais a cause de la manque des minéraux dans son organisme. Le peuple des Huns est depuis les années sous l’observation des spécialistes - la moyenne de l’ge parmi eux dépasse 100 ans. Les recherches sur les eaux superficielles et de l’aqueduc confirment que la quantité des sels minéraux dans ces eaux est meme drôle en comparaison avec notre besoin de l’eau par jour. La quantité des minéraux qui doit etre fournie a un homme dépasse plus que 10 fois la quantité de tous les composés /ces "bons" et "mauvais"/, qu’ils sont admissibles dans l’eau potable par les normes.

ATTENTION! Si je me permets, pour la clarté de la langue, de nommer les minéraux "bons" les minéraux qui sont admissables, ce ne signifie pas qu’on peut les consommer impunément. Tout dépend de la dose. On peut mourir meme de surplus de chlorure de sodium /sel de cuisine/. Pour résumer, l’analyse critique de certains résultats des recherches montre l’inconsistance de la these que l’eau qui est dépourvue des électrolytes peut etre dangereuse dans les conditions normales. Pour les personnes saines, qui ont la nourriture assurée, soldés selon les besoins minéraux, la quantité du sel dans l’eau a une minimale importance. Alors leur manque dans l’eau distillée ou qui provient des appareils osmotiques, ne menace pas des conséquences salubres.

Prof. dr hab. Zbigniew Jethon
Académie de Médecine - Wrocaw

o_wodzie_woda_pitna.inc Drinking water